Il reste...

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

La onzième édition du festival Aflam du sud se tiendra du 11 au 14 octobre 2022

Le programme de cette  édition se décline sous plusieurs axes avec des projections de longs-métrages, de courts-métrages, une table ronde qui donnera la parole aux femmes, une exposition, un hommage, des séances délocalisées, de la musique et du chant Et surtout le festival sera renforcé par la présence de nos invités qui accompagneront leurs films autour d’un échange avec le public.

Le jury des courts métrages aura comme mission d’attribuer aux 10 films sélectionnés le « Cygne » du meilleur scénario et le « Cygne » de la meilleure réalisation.

Le Président du jury :

Sameh Alaa est un cinéaste égyptien. Projeté en avant-première lors du Festival International du Film de Toronto en 2017, son premier court métrage Quinze est récompensé dans les festivals du monde entier. Son dernier court métrage, I Am Afraid to Forget Your Face, devient le premier court métrage égyptien à recevoir la Palme d’or de la Compétition de courts métrages du Festival de Cannes 2020. Ses films ont été présentés au MOMA et également diffusés sur plusieurs chaînes de télévision.

Maïlyse Hermans, comédienne belge, a été admise à l’Insas et au Conservatoire royal de Bruxelles. Elle s’est formée auprès de différents intervenants à Bruxelles et à Paris tels que Le Studio Michael Chekhov avec Natalie Yalon, Lenard Petit, Boris Rabey, Pico Berkowitch, Jack Waltzer, Alexandre Del Perugia, Licinio Da Silva. Passionnée par le clown, elle se forme avec Marjolein Baars et Clownsense.  Elle a joué dans plusieurs films notamment : Le chemin du bonheur, Pandore, La solitude de l’ours, C’est Léthé, Quand je serai grande, Magasin, Caducea, Intrus, In Vlaams velden, A dix minutes des naturistes.

Zakaria Nouri est né en 1993 à Casablanca. En 2011, il poursuit ses études à l’Institut Supérieur de journalisme et de l’information où il obtient son diplôme en ingénierie audiovisuelle. Zakaria part ensuite en Belgique où il poursuit sa formation professionnelle en intégrant des ateliers de mise en scène et en exerçant sur divers projets audiovisuels et cinématographiques en tant que premier assistant réalisateur entre la Belgique et le Maroc. En 2020, Zakaria réalise son premier court métrage de fiction  » Aicha » qui a remporté plusieurs prix dans plusieurs festivals.